Jeux africains de la jeunesse-2018 Monsieur El Hadi Ould Ali, Ministre de la Jeunesse et des Sports invite les pays africains à rehausser les 3ème jeux africains de la Jeunesse à Alger

Jeux africains de la jeunesse-2018 Monsieur El Hadi Ould Ali, Ministre de la Jeunesse et des Sports invite les pays africains à rehausser les 3ème jeux africains de la Jeunesse à Alger

Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a appelé, jeudi soir à Brazzaville, l’ensemble des pays membres de l’Union africaine à prendre part en force aux 3èmes Jeux africains de la jeunesse (JAJ) qu’organise l’Algérie en 2018. « Je profite de cette rencontre pour vous réitérer l’invitation de rehausser de votre présence les 3es Jeux africains de la jeunesse qui auront lieu en Algérie en 2018 », a indiqué le ministre, dans son intervention lors de la 2e réunion du bureau du comité technique spécialisé sur la jeunesse, la culture et les sports, des pays membres de l’Union africaine (UA), tenue jeudi au siège du ministère des Affaires étrangères du Congo, à Brazzaville. L’Algérie abritera, en mai 2018, la 3e édition des Jeux africains de la jeunesse qui seront qualificatifs aux 3es Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ), prévus en Argentine. Pour cet événement, « l’Algérie mobilise dès maintenant l’ensemble des moyens pour permettre aux jeunes talents du continent d’exprimer pleinement le potentiel sportif en vue de se faire une place parmi l’élite mondiale », a souligné le Ministre de la Jeunesse et des Sports, lors de cette réunion qui se tient en prélude aux 11es Jeux africains, dont le coup d’envoi officiel a été donné hier. Le ministre a assuré les pays membres de l’Union africaine de la volonté de l’Algérie, forte de son expérience dans le domaine de l’organisation des manifestations de grande envergure, de réussir ce rendez-vous.

«L’Algérie, comme par le passé (1978 et 2007 avec les Jeux africains), réunira toutes les conditions pour que la relève sportive africaine puisse connaître et surtout partager des moments forts en compétition et émotion», a précisé le ministre et dans le message, est lancé également en direction des structures chargées de la gestion technique, «afin d’apporter, a-t-il ajouté, leur concours au comité d’organisation durant les différentes phases de la préparation des jeux et garantir, ainsi, une organisation digne des grands événements sportifs internationaux». Le ministre de la Jeunesse et des Sports n’a pas manqué, à l’occasion, de souhaiter «une grande réussite» aux 11es Jeux africains de Brazzaville auxquels l’Etat congolais a consenti de grands efforts. Il a estimé également que les J.A sont des moments forts au sein du mouvement sportif panafricain et un carrefour d’échanges et de solidarité entre les jeunes du continent. « Les gouvernements africains ont déployé, à ce jour, d’énormes efforts pour hisser ces jeux au niveau des attentes et aspirations de l’ensemble des sportifs. Ces efforts sont visibles à travers la qualité des infrastructures sportives mises à disposition, et l’adoption d’une approche moderne et inclusive basée sur la solidarité et la cohésion entre les différentes parties prenantes, chargées de la promotion du sport africain ».