Rencontre nationale des clubs verts à Boumerdes : Divers projets environnementaux présentés

Rencontre nationale des clubs verts à Boumerdes : Divers projets environnementaux présentés

Divers projets écologiques en lice pour le prix du meilleur projet environnemental ont été présentés lors d'une rencontre nationale des Clubs verts, ouverte dimanche à Boumerdes, a-t-on constaté.

Les membres de ces clubs verts (plus d’une quarantaine) participant à cet événement écologique, représentaient différentes wilayas, dont Tlemcen, Constantine, Mascara, Ain defla, Chlef, Blida et Ouargla, en façonnant des maquettes de projets environnementaux relatifs, entres autres, à des stations d’épuration, d’assainissement des cours d’eaux, d’exploitation optimale des sources d’énergie, de lutte contre la désertification et d’exploitation d’engrais naturels. A titre indicatif, la wilaya de Batna, représentée par le club vert de la maison de jeunes Ras Laàyoune, a mis en valeur, lors de ce concours, un projet d'une "maison environnementale" dont les concepteurs ambitionnent une économie de l’énergie et de l’eau, grâce aux panneaux photovoltaïques, qui stockeront l’énergie le jour pour son exploitation la nuit. Une surface verte pour les cultures maraichères y est aussi prévue, parallèlement à l’installation, sur son toit, de collecteurs des eaux pluviales. Les concepteurs qui l’ont présenté, pour la première fois à Boumerdes, ont argué du "réalisme" de ce projet, le présentant également comme "peu couteux", sachant que cette même équipe a déjà obtenu le deuxième prix de ce concours, lors de l’édition précédente de ce salon pour son projet de "barrage hydrique", qui avait bénéficié d’un financement de l’ONU pour sa concrétisation à Merdjete Ras Laàyoune de Batna, pour un cout de six (6) millions Da.

Les organisateurs ont tenu à souligner le "haut niveau" des projets en compétition, "rendant très difficile l’attribution du premier prix", ont-ils estimé.

La wilaya de Blida est représentée à ce concours par l’association El Mandhar El Djamil, qui a présenté son projet d’engrais biologiques pour la femme au foyer. Ses concepteurs se proposent d’apprendre, à la femme au foyer, comment préparer un engrais naturel en réunissant des épluchures de légumes et autres dans une caisse, qui sera conservée durant un mois, pour son exploitation dans le domaine agricole comme substitut aux engrais chimiques.

Un autre club vert de la maison de jeunes de la commune de Lehdjel (M'sila) a présenté une maquette d’une plage rocheuse et d’une cascade d’eau, pour leur intégration future, ambitionnent-ils, dans le cadre de la "réserve Merkeb", à 10 km d’Ain Lehdjel, sur la route de Boussaada, agréee comme réserve internationale depuis trois années, a indiqué à l’APS le directeur de cette maison de jeunes, Abid Boualem.


Outre un projet ambitieux d’une station d’épuration des eaux usées, adoptant des techniques internationales, des jeunes d’Annaba ont présenté un reportage sur la situation jugée catastrophique du lac Fezara, appelant à une intervention "urgente" des autorités compétentes de la wilaya. Tous les participants à cette manifestation ont émis le voeu de voir leurs projets se concrétiser, à l’image du projet de la "ceinture verte", proposé par le club vert de Ouargla, qui connait actuellement un début de concrétisation sur le terrain, selon sa présidente, Bouhata Khadidja. Ce projet, proposé en 2011, a déjà enregistré le boisement (en oliviers) d’un axe de 170 km allant d’Ouargla à Touggourt et vice-versa, et ce, pour la protection de ce tronçon routier de l’avancée du désert, a-t-elle expliqué, signalant le lancement du projet, en 2013, grâce à un financement du Fonds de la Zakat .

Les lauréats du meilleur projet environnemental seront connus, durant la cérémonie de clôture de cette manifestation, prévue mardi prochain, ont indiqué les organisateurs.