SYMPOSIUM SUR LE RENOUVEAU DU FOOTBALL ALGERIEN

SYMPOSIUM SUR LE RENOUVEAU DU FOOTBALL ALGERIEN
ALLOCUTION DU MINISTRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS, Mr ELHADI OULD ALI

Permettez-moi tout d’abord, de saluer, à la faveur de la tenue de cette importante rencontre de concertation, l’honorable assistance ici présente, dont la richesse et l’expérience de sa composante, permettra, sans nul doute, d’identifier et de cerner l’ensemble des aspects relatifs à la problématique de relance du Football national.
Ensuite je tiens à remercier et à féliciter le président de la fédération ainsi que son équipe pour avoir réussi à mobiliser les différents acteurs et partenaires directement concernés et impliqués dans la démarche de relance de notre football national, tant la finalité opérationnelle de nos efforts conjugués vise la recherche de l’excellence sportive de notre football.
Je me félicite du choix de cette date du 11 décembre qui coïncide avec la commémoration du 57ème anniversaire des manifestations du 11 Décembre 1960, manifestations considérées comme un tournant décisif dans l’histoire de notre guerre de Libération nationale, car confirmant le caractère populaire de la Révolution et la détermination du peuple algérien à recouvrer son indépendance nationale.
Cette détermination, nous la retrouverons certainement aujourd’hui lors des travaux de cette rencontre de haut niveau, véritable occasion de marquer une halte et de faire le point
Il convient de rappeler et de saluer, à cet égard, l’engagement de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, pour le soutien et l’accompagnement permanent qu’il accorde au développement et à la promotion du football. La tenue de ce symposium sous son haut patronage en est, d’ailleurs, la preuve tangible.
En effet, les dispositions prises par l’Etat, sous sa conduite et instructions, à l’occasion de la tenue d’un conseil interministériel, du 21 avril 2010, ont permis de lancer les fondations et les premiers jalons du football professionnel en Algérie.
Ces décisions ont été, d’ailleurs, consacrées par la loi de finances complémentaire 2010, et la promulgation de 10 décrets exécutifs et 11 arrêtés dont 08 interministériels, notamment, le décret exécutif instituant un compte d’affectation spéciale, intitulé « Fonds de soutien public de l’Etat aux clubs professionnels de Football » en est la meilleur.
Ces décisions se sont traduites, notamment, par :
L’affectation d’assiettes de terrains destinés à la réalisation de centres d’entrainement,
La prise en charge des jeunes catégories, 
Le transport par avion à l’intérieur et ou à l’étranger,
L’acquisition de moyen de transport, 
L’octroi de fonds de roulement pour accompagner les clubs professionnels
Des mesures d’accompagnement concrètes à travers un soutien multiforme visant la promotion du football amateur considéré comme le vivier et le creuset naturel et inéluctable sur lequel se construit le professionnalisme et la haute performance. Dans ce cadre, les structures en charge de la gestion du football amateur que sont les ligues, vont disposer d’un siège en toute propriété en rapport avec leurs missions.
Ainsi, Les moyens importants mis en œuvre par les pouvoirs publics pour la promotion du football national tiennent compte aussi du fait que les dimensions politiques, sociales et culturelles du football sont intimement liées à ses dimensions techniques, managériales et économiques. 
Ce soutien qu’accorde l’Etat concoure à des objectifs, définis comme axes principaux dans la politique nationale du sport consacré à travers la loi n° 13-05 du 23 juillet 2013, relative à l’organisation et au développement des activités physiques et sportives, à savoir :
Favoriser les performances des clubs et des équipes nationales dans le concert international, 
Assurer la formation des jeunes comme investissement d’avenir, 
Renforcer le lien social par une contribution valorisante à la solidarité nationale,
Mise en œuvre d’actions visant à l’amélioration de la sécurité du public et à la lutte et la prévention de la violence dans les enceintes sportives.
Par conséquent, la politique de soutien public en faveur de l’instauration du professionnalisme en Football, vise à accompagner les clubs, par des actions tendant à relever d’une part, le niveau de notre Football national à travers sa réorganisation et l’amélioration de son mode de gestion, et d’assurer la compétitivité économique et sportive des clubs professionnels de football.
Le Football professionnel, bénéficie certes d’importants soutiens, de l’Etat, qui, dans le cadre de ses engagements, pour l’instauration du professionnalisme, a décidé de reconduire et de renforcer l’accompagnement des clubs professionnels, pour une période de quatre ans, jusqu’en 2018, consacrés par la loi de Finances pour 2015, à travers, le financement accordé dans le cadre du Compte d’Affectation Spéciale n°302-135. 
Cependant, Il n’en demeure pas moins que notre football souffre de certaines lacunes dont il s’agit aujourd’hui de combler.
Dans un passé récent, notre équipe nationale de Football a participé de façon régulière à toutes les Coupes d’Afrique des Nations dont elle était finaliste puis vainqueur en 1990 ainsi qu’a quatre participations en Coupe du Monde. Les moyens financiers mobilisés ainsi que la formation quasi-permanente de joueurs talentueux ont contribué déjà à l’époque à la réalisation de brillantes performances.
Le football dans le monde a connu un tel développement qu’il est impératif que notre pays soit toujours au diapason de cette évolution.
Il est évident que le professionnalisme  est une démarche qui exige des clubs en tant que sociétés sportives, régies par le code de commerce, de s’adapter à la législation en vigueur, administrative, juridique et financières induite par  la professionnalisation du Football.
Le Professionnalisme  permet, également, d’avoir une meilleure visibilité s’agissant de l’utilisation des moyens financiers et notamment, ceux dont bénéficient les clubs professionnels au titre des subventions accordées par les pouvoirs publics.
C’est à partir de ce bref constat que doit donc s’opérer le renouveau du football national. Une telle approche est d’autant plus nécessaire que le fonctionnement de notre football doit laisser place à une gestion et un management professionnel. 
Aussi, une évolution positive dans ce sens ne peut à l’évidence s’amorcer sans la contribution des secteurs concernés car les objectifs ne peuvent effectivement être atteint, que si toutes ces parties accomplissent et assument leurs parts de travail.
Pour ce faire, une commission intersectorielle est de nature à impulser concrètement la restructuration pour le renouveau de notre Football et aider à son émergence rapide tant au plan organisationnel, sportif et économique. Ce symposium s’inscrit tout à fait dans cette démarche. 
Ce renouveau envisagé doit inévitablement être lié à d’autres facteurs à caractère structurel, qui doivent être mis au centre de la problématique du renouvellement et de la dynamique de relance et résumés comme suit :
Mise en place d’une stratégie fiable et concrète de développement du Football, et qui se pose avec une acuité toute particulière,
Mise en place d’un système de formation pérenne et structuré des jeunes talents sportifs  en football, 
Mise en place  d’un système national de prospection et de détection de jeunes talents en Football, à tous les niveaux, local, régional et national, comme levier inévitable dans le processus de production de joueurs de talents,
La mise en place d’un système de compétitions fiable et efficient pour les jeunes catégories, dès lors que l’état des lieux dans ce sens confirme une insuffisance significative en production de talents prometteurs, 
La mise en place d’une structure(ligue) qui aura la charge de gérer essentiellement le championnat des jeunes catégories,
La mise en conformité au profil requis de l’encadrement technique pluridisciplinaire au niveau des clubs, et la revalorisation de la formation des techniciens, 
La réorganisation des cellules de base que sont les clubs sportifs, en tenant compte du contexte économique et juridique, notamment sur la rationalisation de leurs dépenses, la nécessité de s’inscrire dans la logique d’autofinancement et l’ouverture des capitaux aux investisseurs potentiels
La mise en place d’un système de compétitions fiable et efficient pour les jeunes catégories,
Privilégier un système cohérent d’actions à mener conjointement par les pouvoirs publics, les collectivités locales, la fédération Algérienne de Football et les sponsors, notamment en matière de financement, en vue de répondre aux exigences liées aux besoins du renouveau escompté, à la fois pour la formation, aux objectifs de représentativité du pays et en tenant compte des réalités socio-économiques des communes et des wilayas.
envisager des mesures attractives et incitatives au bénéfice des investisseurs privés aux fins de réalisations de centres de formation de jeunes footballeurs, comme action de sponsoring au bénéfice de clubs professionnels,
Prendre les mesures nécessaires en vue de redynamiser le football au niveau du scolaire, en relation avec les structures concernées, 
Envisager la Création  d’un fond spécial au niveau de la FAF, sur les recettes du sponsoring, qui sera consacré au soutien au développement du football au niveau des wilayas du grand Sud, et les hauts plateaux
Mise en place d’un plan média, visant comme élément incontournable pour le développement du football national,
Mise en place de la stratégie visant à renforcer la place de notre pays dans les instances internationales du football, continentales et mondiales.
Je reste convaincu que les résultats qui découleront de vos travaux durant ce symposium, seront des réponses tangibles à des préoccupations concrètes et auront un impact positif certain sur l’élaboration de la stratégie à mettre en place.
Pour conclure je voudrais réitérer toute ma disponibilité et celles de tout mon département, en vous signalant aussi que toutes les structures décentralisées sectorielles (Ecole Supérieur, instituts de formations, DJS de wilaya, CNMS, Commission Nationale Anti Dopage), sont mobilisées et à la disposition pour participer à cette dynamique de relance de notre football national.
Enfin, je souhaite que les conclusions de cette journée d’information contribuent, à faire une avancée conséquente sur ce dossier, et à  enrichir le débat, visant à définir les voies et moyens permettant la promotion du Football national en particulier dans la voie de la professionnalisation, d’ailleurs la mise en place d’une commission de suivi de ses résolutions serait un mécanisme idoine pour assurer leur mise en œuvre
Merci de votre attention et je souhaite plein succès aux travaux de votre symposium que je déclare ouvert