M.Sid Ali Khaldi

Ministre de la jeunesse et des sports

Lettre du ministre

le Ministre de la Jeunesse et des Sports Monsieur sid ali Khaldi a présidé le Mardi 25 août 2020, une visioconférence, ayant réuni les Ministres des sports de 25 pays africains, pour débattre de l'impact du nouveau coronavirus sur le sport, ainsi que sur ses répercussions sur l'aspect socio-économique du continent.

Les pays africains doivent se servir de l'échange de leurs expériences respectives dans la lutte contre la Covid-19 comme d'un "levier", pour préparer l'après pandémie et relancer leurs activités, aussi bien sur le plan sportif que du point de vue socio-économique, a préconisé  le ministre de la Jeunesse et des Sports.

"Bientôt, cette pandémie ne sera plus qu'un souvenir et j'espère que l'échange de nos expériences dans la lutte contre le COVID-19 permettra d'aboutir à des conclusions, qui nous aideront à préparer l'après coronavirus" a souhaité le Ministre.

Ayant siégé à cette conférence en tant que président, Monsieur le Ministre avait délégué Madame Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite de représenter l'Algérie et de faire part à l'assistance de son expérience dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Madame la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite a ainsi exposé les différentes mesures prises par l'Etat algérien dans cette lutte, notamment, la fermeture de l'ensemble des installations sportives, l'arrêt immédiat des différents stages et compétitions, l'ajournement de toutes les réunions des structures d'animation sportives (clubs, ligues et fédérations), ainsi qu'une application rigoureuse des mesureurs sanitaires, particulièrement avec les athlètes revenus de l'étranger.

Les intervenants ont par la suite élargi leur débat à d'autres aspects, considérés comme étant tout aussi importants, car selon eux, et outre le sport, "la pandémie a eu un impact négatif sur les efforts consentis pour atteindre les objectifs de l'Agenda 2063".

En effet, "la situation déjà précaire" de certaines communautés a été considérablement "aggravée par la pandémie du nouveau coronavirus", d'où la nécessité selon les intervenants d'unir les efforts et "d'agir collectivement, dans le cadre d'une riposte socio-économique globale, susceptible de fournir le soutien nécessaire aux communautés touchées et aux plus vulnérables, pour élaborer une stratégie de redressement, capable de reconstruire les moyens de subsistance à moyen et à long terme".

A ce propos, Monsieur le Ministre a tenu à souligner "la clairvoyance des Chefs d'Etats de l'Union africaine, qui, dès le début de la pandémie, ont eu  la sagesse de déployer un effort collectif et solidaire, pour lutter ensemble contre ce fléau inédit", ayant eu de lourdes conséquences sur les sociétés africaines et leurs économies.

"Fidèle à sa tradition de solidarité avec les pays africains frères, l'Algérie a déjà fait don d'une aide de 2 millions USD au fonds de l'Union africaine pour la lutte contre le coronavirus" a encore rappelé Monsieur le Ministre.

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports  a conclu en déclarant que "le sport, par les valeurs nobles qu'il véhicule et l'engouement qu'il suscite, représente un motif d'espoir pour le continent africain dans son ambition de surmonter la crise" dans d'autres domaines et aller de l'avant.

La reprise des activités sportives "continuera à se faire de manière progressive" ... "Comme premier pas, nous avons autorisé les athlètes d'élite à reprendre leurs activités, pour préparer les importantes échéances internationales par lesquelles ils sont concernés, notamment, les JO-2020 à Tokyo (repoussés à 2021) et les JM-2021 (reportés à 2022)" a indiqué Monsieur le Ministre.

L'ensemble des compétitions sportives, toutes disciplines confondues, sont suspendues en Algérie depuis le 16 mars dernier, en raison du Covid-19.

 

  

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rejoignez Nous

Actualité en continu