Le Ministre de la Jeunesse et des Sports  Monsieur Sid Ali Khaldi, a tenu, lundi le 17 août 2020, une réunion de concertation avec les organisations et les associations de jeunes, à leur tête les Scouts musulmans algériens (SMA), et ce afin de contribuer à l'enrichissement du dialogue et l'échange de vues sur le plan national de jeunesse.

"La promotion des jeunes, du mouvement associatif et de la société civile ont été placées par le président de la République en tête des priorités en les qualifiant de premier allié stratégique de l'Etat", a fait savoir Monsieur le Ministre  dans une allocution prononcée à cette occasion, soulignant que "le plan national de jeunesse vise à mettre en place une politique publique unifiée et cohérente en vue de la promotion des jeunes en partenariat avec les jeunes et les associations".

Selon Monsieur le Ministre, "cette démarche est en pleine conformité avec le projet de révision de la Constitution, soumis par le président Abdelmadjid Tebboune au débat public pour enrichissement, et qui affirme le soutien de l'Etat au mouvement associatif et prévoit, pour la première fois, son engagement à inciter les jeunes à participer à la vie publique et politique".

Le plan national de jeunesse comporte une série d'objectifs stratégiques, dont le rétablissement de la confiance entre les jeunes et les institutions de l'Etat sur la base d'un nouveau contrat social avec les jeunes et la société civile, l'accès des jeunes à la gestion de la vie publique et la mobilisation des jeunes au service du processus du développement durable local et nationale, outre la libération des capacités des jeunes au service du pays.

Il s'agit, en outre, de la promotion et du renforcement de l'esprit de citoyenneté et l'encouragement du bénévolat et de l'activité associative.

Pour concrétiser cette stratégie, le Ministere de la Jeunesse et des Sports a mis en place des mécanismes consistant en « la réactivation du Conseil supérieur de la jeunesse, comme cadre pérenne de concertation, de coordination et de dialogue, outre la gestion participative des maisons de jeunes avec les associations juvéniles, le lancement du forum numérique des jeunes algériens, comme espace innovant de dialogue et de concertation entre les jeunes des différentes régions du pays sur leurs causes ».

Le Ministère a également programmé le lancement d’ « une série de concertations avec les associations juvéniles, la relance du Centre algérien de développement dédié à la jeunesse récemment inauguré à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse et qui est un centre «pôle pilote» qui œuvre à la formation de des jeunes et associations et au renforcement de leurs capacités en vue de participer à la vie publique et enfin l’installation, dans les tous premiers jours, d’une commission multisectorielle pour l’élaboration d’un Plan national de la jeunesse».

Le mouvement associatif juvénile et les différentes  organisations ayant pris part à cette rencontre, ont formulé des propositions d’amendement de la Constitution, portant sur les jeunes et le Plan national de la jeunesse. 

 

 

  

  

 

 

 

 

 

Rejoignez Nous

Ministère
Jeunesse