Dans le cadre de la préparation du plan national de la jeunesse 2020/2024, et sous la tutelle du ministère de la jeunesse et des sports, la commission interministérielle a tenu le mardi 06 octobre 2020 une réunion de travail au complexe Mohamed Boudiaf , afin de préparer le projet du plan national de la jeunesse, en présence des représentants des secteurs concernés.

Cette réunion permettra de coordonner les efforts des secteurs participants au profit des jeunes dans différents domaines, éducation, formation, travail, entreprenariat, culture, sports et loisirs, citoyenneté ainsi que leur participation dans la vie publique et politique.

A noter que cette commission interministérielle chargée de l’élaboration de ce plan national de la jeunesse a été installée le 15 septembre 2020, après une série de réunions consultatives avec les organisations et associations de jeunes qui ont contribué à l’enrichissement de ce dialogue, tout en échangeant les idées et présentant des propositions.

En cette occasion, le Ministre de la jeunesse et des sports a déclaré que le rôle de cette commission interministérielle est « de tracer une politique générale unie au profit des jeunes, avec la contribution de tous les secteurs, ainsi que les instances et organisations nationales concernées par les problèmes de la jeunesse, et ce avec la participation de la société civile et le mouvement associatif », soulignant que le document du plan national de la jeunesse sera présenté et remis dans un délai de de deux mois.

L’installation de cette commission a abouti après une série de réunions de coordination avec les secteurs ministériels et le mouvement associatif, permettant d’élaborer une feuille de route comprenant les propositions des jeunes et les associations, notamment à travers le Forum numérique des jeunes algériens.

Monsieur le Ministre  a considéré que le projet de ce plan national « correspond avec le projet de la révision de la constitution, qui sera soumis au référendum le 1 novembre 2020. En effet, l’Etat s’engage à encourager les jeunes -qui vont accompagner ce changement- à participer dans la vie publique et politique.

Ce plan vise à :

-Elaborer une politique gouvernementale destinée aux jeunes, pilotée par de différents secteurs ministériels et instances publiques, avec la participation de la société civile et le mouvement associatif.

-Rétablir la confiance entre les jeunes avec les institutions de l’Etat, à partir d’un nouveau contrat social dans le cadre d’une nouvelle Algérie.

-Inciter les jeunes à participer dans la gestion publique et renforcer leurs sentiments de citoyenneté, et les mobiliser dans le travail de volontariat et associatif.

 

   
  

 

 

Rejoignez Nous

Ministère
Jeunesse