Au cours de sa conférence de presse, il a fait savoir que le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) veut faire de la 19e édition prévue en 2021 à Oran une «étape pour le renouveau de cette manifestation sportive régionale, qui a relativement perdu de son aura au cours de ces dernières années», tout en soulignant la satisfaction des membres de la commission de suivi et de coordination, présidée par le Français Bernard Amslam, quant aux travaux de préparation réalisés jusque-là par les différentes commissions de notre comité d’organisation.

Monsieur Salim Illès a fait savoir également dans sa conférence de presse qu’il y a lieu de travailler encore davantage pour surpasser le retard accusé dans certains dossiers relatifs aux préparatifs des Jeux. Il a cité à titre d’exemple les fiches techniques de toutes les disciplines programmées lors des JM et qui devraient être prêtes avant le 25 juin prochain afin qu’elles soient transmises aux comités olympiques respectifs des 26 pays concernés par l’évènement que l’Algérie abrite pour la deuxième fois de son histoire, après avoir accueilli la 7e édition à Alger en 1975.
A ce propos, l’ancien champion algérien de natation s’est réjoui de l’entraide qu’il reçoit, en compagnie de ses assistants au niveau des 12 commissions relevant du COJM, de la part de la commission de suivi et de coordination, «car la réussite de la prochaine édition des JM sera également celle du CIJM», Concernant le volet infrastructurel, le directeur général du COJM s’est dit «satisfait» de l’évolution des travaux de construction du complexe olympique de Bir El Djir, ainsi que du village méditerranéen, implanté, lui aussi dans cette commune.
A propos de ce dernier site, M. Iles a révélé que le CIJM a beaucoup vanté cette infrastructure allant jusqu’à certifier qu’elle n’a rien à envier aux villages ayant accueilli les participants aux précédents jeux Olympiques.
«Il s’agit du plus grand village en Afrique grâce à sa capacité d’accueil qui avoisine les 4.500 lits, en plus de ses différents équipements, entre autres, trois restaurants, une polyclinique et une salle omnisports», a-t-il rappelé, assurant au passage que le nouvel aéroport international d’Oran sera également opérationnel avant l’entame des JM.
Cependant, la réussite des JM dépend également de la réussite de sa campagne de promotion, que le COJM a déjà entamée en marquant de sa présence «le triathlon international» déroulé récemment à Taghit dans la wilaya de Béchar et qui a été, selon l'orateur, une première répétition générale pour les bénévoles engagés en prévision du rendez-vous méditerranéen.

Pour ce qui est du grand stade d’Oran, Monsieur llès révélera que le stade de football est à 85% de sa finition. Il parlera aussi du futur village olympique qui, d’après lui, est «une ville dans une ville avec plus de 4500 hébergés, ce village sera durant 12 jours de jeux le plus grand hôtel d’Afrique». Il n’omettra pas de citer aussi l’organisation sécuritaire, où 26 pays auront l’honneur de représenter le bassin méditerranéen.

Rejoignez Nous

Ministère
Jeunesse
Sport